Sondages Articles À Propos Statistiques Rapports Lajenès kanpe kont Kowonaviris Joindre
Rejoins U-Report, ta voix compte.
Article
En Haiti, neuf jeunes sur 10 s’engagent à aider leur communauté, selon U-Report



Neuf jeunes haïtiens sur 10 s’engagent à aider leur communauté, selon U-Report


Les jeunes jouent un rôle primordial au sein de leur communauté. Avec l’outil U-Report, ils peuvent rapporter ce qui se passe au sein de leur environnement, et dire ce qui marche de ce qui ne marche pas. Plus encore, ils peuvent porter assistance à leur communauté. Lors du séisme du 14 aout dans le grand Sud, plusieurs U-Reporters ont été à pied d’œuvre, notamment à Pestel (Grand’Anse) pour tirer hommes, femmes et enfants des décombres ou pour distribuer de l’eau potable aux sinistrés. Un sondage U-Report révèle cet engagement des jeunes. En voici les résultats.


Port-au-Prince le 9 février 2022 - Un sondage sur l’engagement des jeunes a été réalisé le 28 décembre 2021. Près de 5 369 personnes ont participés au sondage avec un taux de réponse de 92%. La population qui a le plus répondu : les 20-24 ans à 42%, suivis des 15-19 ans à 26%. Le département de l’Ouest a eu le plus de participants avec 2165 personnes. La répartition des réponses selon le sexe est presqu’égal, 2 967 de sexe masculin soit 56% et 2 337 de sexe féminin soit 44%. 


La majorité des jeunes connaissent les problèmes de leur communauté

La majorité des jeunes sont au diapason des problèmes de leur communauté. En effet, à la question de savoir si les jeunes sont informés des problèmes de ta communauté, 5 369 ont répondu sur 5 842 personnes interrogées, et 85% d’entre eux sont informés contre 15% qui ne le sont pas.  Seulement, un peu plus d’un tiers partagent ce qu’ils apprennent dans la communauté. Ils ont été 5 063 sur 5369 U-Reporters à répondre si oui ou non, ils partagent ce qu’ils ont vu, et 61% n’informent pas leurs pairs. Seul 39% le font.


Beaucoup de U-Reporters se sont distingués sur le terrain en allant aider les personnes qui étaient victimes, alors qu’eux-mêmes ont subi les affres du tremblement de terre. 90 % des 5065 jeunes interrogés aident volontairement leur communauté à surmonter les difficultés qu’elle rencontre, sans rien attendre en retour.


« Pendant le séisme du 14 aout, j’ai beaucoup aidé ma communauté. Je suis un jeune Scout et U-Reporter dynamique à la fois. Avec l’aide de mes pairs, nous sommes allés au centre-ville de Jérémie pour aider les victimes à sortir des décombres, les transporter à l’hôpital général de Jérémie. C’était un travail de longue haleine », explique Jeudy Jonathan, président du Club U-Report de Jérémie.


Distribution d'eauUNICEF Haiti/2021/


1 jeune sur 10 n’aide pas sa communauté en cas de catastrophe naturelle

Alors que neuf jeunes sur 10 aident leur communauté gratuitement,  ils sont seulement 69% à le faire en cas de catastrophes naturelles, selon les 4 732 personnes qui ont répondu sur les 4 901 personnes interrogées. 31% des jeunes interrogées déclarent ne pas avoir aider leur communauté en cas de cyclones ou de tremblement de terre. Cependant, c’est peut-être parce qu’ils ne sont jamais retrouvés dans la situation, mais le sondage n’est pas explicite à ce sujet.


Seul 16% des jeunes ont aidé des hommes, femmes ou enfants à sortir des décombres, 23% ont aidé les victimes, 35% ont informé les membres de la communauté, et 27% ont fait tout ce qui précède. C’est ce que révèle les réponses de 4 561 sur 4 732 personnes interrogées.


En Haïti, les jeunes sont plus aptes à aider les enfants à avoir accès à l’éducation. Un tiers des 4 455 personnes qui ont répondu au sondage sur 4 562 personnes interrogées peuvent aider les enfants à avoir accès à l’éducation, alors qu’ils sont 13% à pouvoir les aider à se divertir, 11% à protéger l’environnement, 7% à avoir une bonne alimentation, 6% à se faire vacciner, 5% à les protéger contre l’exploitation, et 3% à avoir accès à l’eau potable. 23% pensent qu’ils peuvent aider les enfants à avoir accès aux services listés plus haut.


Un U-reporter en train d'aiderUNICEF Haiti/2021/


Selon Jeudy Jonathan, six mois après le séisme, les activités réalisées ont eu un grand impact dans sa communauté. « Beaucoup de jeunes se mobilisent et s’impliquent dans le social pour aider les autres. Ce qui contribue à diminuer la peur et mieux gérer les troubles provoqués par les risques et désastres dans notre communauté », dit-il.


Un jeune sur cinq compte influencer positivement ses pairs

L’engagement des jeunes peut rester durable, selon 4 294 des 4 456 personnes interrogées. En restant engagé, 20% des jeunes haïtiens comptent influençant positivement d’autres jeunes, 15% sensibiliseront les autres sur la participation des enfants et des adolescents, 15% partageront avec leurs pairs ce qu’ils voient, 9% préconiseront des solutions aux problèmes, et 9% vont poser des actions significatives. Un tiers des répondants disent poseront toutes les actions décrites ci-dessus.


Pour sa part, Martini Montuma de Camp-Perrin, les U-Reporters ont gagné de la crédibilité au sein de la communauté, du fait de leurs actions sur le terrain. « Nous sommes maintenant visibles et crédibles pour avoir posé des actions concrètes, ce qui nous a amené à développer notre capacité de leadership. Nous sommes maintenant la référence au sein de notre communauté à Camp-Perrin, en tant que jeunes leaders », ajoute-t-il.


Distribution de kits scolairesUNICEF Haiti/2021/Diaz Mercado

Pour voir en chiffres de quelle façon nous engageons les jeunes pour un changement positif.
Engagement en chiffres